Murmures sadiens

2 janvier 2008

Rousseur et rumeurs.

Publié par Murmures sadiens dans Si on en discutait...

… Ou superstitions et préjugés.

Les anciens Égyptiens représentaient le dieu Seth (dieu du Mal) étant roux.

Plutarque raconte que lors de certaines fêtes, on n’hésitait pas à maltraiter des roux en les jetant dans la boue. Ce côté négatif de la couleur rousse est repris par le christianisme dont les représentations veulent que Judas ait été roux.  

 


Baiser de Judas   

Le roux symbolise le feu infernal, le feu de la terre, d’ici bas qui consume les hommes. Il représente la passion du désir et les délires de la luxure.


Marie-Madeleine était rousse, cela est un fait établi. Jésus, qui l’aima plus qu’aucun de ses disciples, décida qu’elle serait son successeur à la tête de l’Église, d’après les érudits, théologiens etc… (ce qui me fait bien sourire, ils en savent des choses… enfin, restons dans le sujet…)
Ce choix ne reposait que sur ses qualités propres et sur la bonne compréhension qu’elle avait des volontés profondes du maître.

 
cène

 

Tous les textes donnant la préséance à Marie-Madeleine furent exclus de la Bible et le portrait de celle-ci fut sali, faisant d’elle une prostituée repentie, ce qu’elle ne fut pas (…). Il fallut attendre 1969, où la sainte fut officiellement réhabilitée, en supprimant le terme de « pécheresse », qui était jusque là associé à son nom.

Une autre raison, qui a attiré l’attention de l’Église est la flamboyance de la chevelure des Rousses, qui rappelle la couleur du feu, lequel est associé depuis toujours aux puissances infernales.
Le roux rappelle aussi la couleur du sang, rendant les femmes impures par toutes les religions, pendant leur période de menstruation. Les Rousses étaient donc impures de façon permanente.

On s’est accordé, de tous temps, pour considérer que les Rousses avaient un fort caractère, ce qui pour une femme, « être inférieur par essence », était inacceptable. Celà ne pouvait que renforcer leurs supposées accointances avec le Démon.


On a aussi toujours attribué aux Rousses une forte sexualité. Cette particularité serait à relier à leur force de caractère, ainsi qu’à leur côté démoniaque. Pour l’Église, la femme, dès ses origines, a été la tentatrice qui a fait tomber l’homme dans le filet de la perversion. Lilith aurait été choisie avant Eve pour séduire Adam, celle ci aurait été Rousse.

 

Lilith

 

 

La Rousse étant une femme marquée par le Démon, ne pouvait disposer que d’une sexualité particulièrement attractive pour les malheurs qu’elle allait conduire à la damnation.

Pour le démonologue Henri Boguet (XVIIe siècle), le corps féminin dégage une puissante sensualité et éveille le plaisir charnel. Le diable, qui le sait bien,  » profite de ce caractère pour chercher à s’unir à elles « , et en use  » afin que, par un tel chatouillement, il les retienne en obéissance « .

Ces accouplements démoniaques s’effectuent lors de sabbats nocturnes. Pourtant, la sorcière, compagne du diable par excellence, n’a pas à se féliciter de son amant, les enquêtes menées par les inquisiteurs révèlent de pitoyables performances : le coït est toujours douloureux, et la semence du démon, glaciale.


Les taches de rousseur,  marques des sorciers :
Durant la longue période de l’Inquisition, qui voit son apogée au XVIIème siècle, les roux étaient suspectés d’entretenir commerce avec le diable. On en donnait pour preuve que leurs cheveux avaient pris la couleur des flammes de l’Enfer, dont ils s’étaient trop approchés.

En 1611, Jacques Fontaine, conseiller et médecin du Roi, publie un ouvrage traitant des marques des sorciers et de la réelle possession que le diable prend sur le corps des hommes.

Éphélides et grains de beautés figurent parmi les signes incontestables de Satan : les femmes qui en portaient avaient eu des relations sexuelles avec le diable. Leur ponctuation épidermique les désignait comme sorcières, et leur coûtait… la vie!

inquisition

On estime qu’à la suite de l’Inquisition ces marques conduisirent près de 20 000 femmes au bûcher, sur une période d’un siècle et demi.

Dans l’inconscient collectif, et pour l’éternité, les rousses prennent des allures de sorcières.

sorcires.jpg

 

Devenue un signe d’opprobre (sans parler des infâmes rumeurs sur l’odeur supposée des roux), la rousseur fut volontiers attribuée, par la suite, à ceux dont on voulait fustiger la violence, la jalousie ou la fourberie.

Caïn, premier criminel de l’humanité: Roux.

Judas, qui vendit le Christ pour 30 deniers: Roux aussi, tout au moins selon la tradition, relayée par de nombreuses représentations iconographiques et par quelques expressions sibyllines, tel « poil de Judas », désignant le cheveu roux. Pourtant, aucun texte biblique ne mentionne la couleur de la chevelure du traître…

A l’heure actuelle, combien d’enfants roux font l’objet de raillerie, moqueries de leurs petits camarades… pour quelle raison??

Bien d’autres figurent au tableau du déshonneur, parmi lesquels Salomé, dont les danses lascives et voluptueuses firent perdre la tête à saint Jean-Baptiste, selon les croyances. Un cliché de plus, propre aux femmes rousses. Car si chez l’homme, la rousseur évoque la violence, chez la femme elle suggère plutôt la passion, les désirs exacerbés, voire… la prostitution.

Couleur de la prostitution :

Saint-Louis, dit-on, tolérait que certaines femmes fassent commerce de leur corps, à condition qu’elles soient nettement différenciées des femmes « honnêtes » en se teignant en roux. Un édit datant de l’année 1254 codifie cette obligation.

Évoquant « le feu de l’Enfer, les forces débridées et les délires de la luxure », cette couleur signalait naturellement la sensualité vénale et l’érotisme racoleur.

Au XIVème siècle, de multiples descriptions de courtisanes assurent la perrenité de l’archétype.

A titre d’exemple, Guy de Maupassant évoque Flora, pensionnaire de la maison Tellier « aux cheveux carotte » ; Emile Zola dépeint avec gourmandise le « duvet de rousse » d’Anna Coupeau, dite Nana, tout à fait à son goût…

De nombreux peintres bénéficiant des libertés conquises par les impressionnistes font aux prostituées les honneurs de leurs pinceaux. Parmi celles-ci figure la fameuse Rosa la Rouge, immortalisée par Toulouse-Lautrec, pour qui elle fut tout à la fois égérie, partenaire amoureuse imaginative, compagne de son infortune physique et que sa rousseur seule pouvait autoriser à tant de privilèges.

Toulouse Lautrec

 

Leur parure vaut paradoxalement aux rousses un attrait légendaire auprès de bien des hommes.

Pur fantasme sexuel, Rita Hayworth dut ainsi abandonner sa chevelure auburn en épousant Orson Welles qui la jugeait trop explosive.

Au Maghreb, le cheveu roux est également perçu comme un message érotique à l’adresse des hommes, mais il est largement positif: on conseille aux jeunes femmes de se teindre la crinière au henné, couleur du sang et preuve de fécondité.

Aujourd’hui le roux accède au summum de la tendance, chacune ou presque veut s’approprier quelques miettes de la beauté du diable. En France, 90% des rousses sont colorées (Source: TNS Haircare 2004)
« En ce moment, 7 de mes clientes sur 10 souhaitent être rousses! Toutes ont une franche personnalité, qu’elles veulent offrir aux regards dès le premier instant. » (Christophe Robin, le coloriste fétish des people )

 

Deux Rousses de notre époque, teintes ou naturelles… 
  Nicole Kidman      Mylène Farmer

Ne sont-elles pas…. ???

En voilà des superstitions, des rumeurs, des préjugés!

Et combien ont perdu la vie pour une chevelure de feu…

Ce qui me laisse donc indéniablement dubitative et perplexe quant à la véracité, l’authenticité de la religion, et ce que les hommes en font… Je n’entamerai pas une polémique à ce sujet qui n’a pas sa place ici et en ce moment.

Pour en revenir à nos moutons rousseurs, si je disais que je suis rousse, orange ou feu de chevelure et dans l’âme?

Serais-je démone pour autant? Bien que certains traits définis dans cet article semblent me correspondre…

Si peu!


 

29 décembre 2007

Amours d’Antan.

Publié par Murmures sadiens dans Si on en discutait...

Dubitative quant-aux lettres, aux messages cachés entre George Sand et Alfred de musset, je me demande toujours si elles sont bien de leurs auteurs présumés, ou simplement de faux, canular alors bien mené.

 

Pour rappel, en voici quelques exemples:

G. Sand à A. de Musset:

Cher ami,

Je suis toute émue de vous dire que j’ai
bien compris l’autre jour que vous aviez
toujours une envie folle de me faire
danser. Je garde le souvenir de votre
baiser et je voudrais bien que ce soit
une preuve que je puisse être aimée
par vous. Je suis prête à montrer mon
affection toute désintéressée et sans cal-
cul, et si vous voulez me voir ainsi
vous dévoiler, sans artifice, mon âme
toute nue, daignez me faire visite,
nous causerons et en amis franchement
je vous prouverai que je suis la femme
sincère, capable de vous offrir l’affection
la plus profonde, comme la plus étroite
amitié, en un mot : la meilleure épouse
dont vous puissiez rêver. Puisque votre
âme est libre, pensez que l’abandon où je
vis est bien long, bien dur et souvent bien
insupportable. Mon chagrin est trop
gros. Accourez bien vite et venez me le
faire oublier. À vous je veux me sou-
mettre entièrement.

Votre poupée

Réponse d’A. de Musset:

Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,
Voulez-vous qu’un instant je change de visage ?
Vous avez capturé les sentiments d’un coeur
Que pour vous adorer forma le créateur.
Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
Couche sur le papier ce que je n’ose dire.
Avec soin de mes vers lisez les premiers mots,
Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

                        Alfred de Musset

G. Sand:

Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
 

              George Sand                          sand.gif

Ces lettres sont connues, leurs messages secrets aussi… Ou dois-je les dévoiler?

Le sexe a toujours existé, il était simplement tabou d’en parler, ou de le montrer, il n’y a encore pas si longtemps. Ce qui n’empêchait pas nos aïeux et les leurs, d’en profiter pleinement. Nos pratiques ne sont pas nouvelles, et qui sait si nous les connaissons toutes?

Pour en revenir à ces lettres, pourquoi pas?  Celà me paraît grossier tout de même, et collégien, mais celà a distrait les foules (bien meilleure distraction qu’un téléfilm à mon sens)

Je ne vais pas retracer leur relation, il suffit de s’informer « ailleurs » pour celà, je viens parler de ce que j’aime, ce qui me questionne, m’interpelle…

 

Encore une histoire d’amour qui m’attire: celle entre Napoléon Bonaparte et Joséphine.

Correspondance que je ne publierai pas tant elle est importante, et riche en tous points.

 

J’ai plaisir à écouter Serge Lama dans sa version chantée et résumée de cette histoire (Lettre à Josephine)

 

Une exposition s’intitulant: « parlez moi d’amour » se déroule du 11 Décembre 2007 au 20 Avril 2008 à Paris, au Musée des Lettres et Manuscrits, 8 rue Nesle.

Ces plumes sont bien plus agréables à lire sur leur manuscrit original, n’est-il pas?

 

21 décembre 2007

Voulez vous??..

Publié par Murmures sadiens dans Musique et vidéo

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Il y a bien une personne à qui celà s’adresse…

Qui est-elle?

 

21 décembre 2007

Qui suis-je?

Publié par Murmures sadiens dans Vécu soumission

Soumise Freya oui.

Mais femme avant tout, ayant des goûts eclectiques, contradictoires ou paradoxaux. Ma soumission ne fait pas de moi une esclave, j’ai bien mes pensées et idées, et un caractère toujours présents.

J’aime la lingerie fine, les bas, les talons, alliant un comportement sophistiqué ou raffiné lorsque je me sens femme.

J’aime le chic et le choc.

Je peux, par goût ou facétie provoquer en me parant d’un treillis/rangers, guépière, bas/jarretelles dessous, ou faire de mes dessous: dessus. Me vêtir de cuir très court, ou à l’opposé d’une jupe longue et bustier, me faire désirer en me tenant éloignée, ou jouer la simplicité. Je serai toujours moi-même en tous les cas, seul, mon état d’âme décide.

J’aime le tatouage et le piercing dans leur sens ethnique, chacun de mes tatouages ayant leur propre signification, dessinés par mes soins, ou celui d’une amie.

Je peux devenir garçonne, sportive, chipie, rebelle, gothique, romantique, mais avec ma Maîtresse, je me sens femme sensuelle, pulpeuse, luxurieuse. Je me sens celle qu’elle aime, et le serai pour elle: femme.

J’aime le sexe, l’érotisme, la sensualité, la beauté du corps, du plaisir. Bisexuelle, j’aime l’homme, j’aime la femme.

Mon dernier livre acheté: Histoire d’Ô

Dernière Oeuvre: Planches de dessins de Luis Royo

Dernier CD (acheté, sinon… ): Mylène Farmer

Passionnée de médecine légale, j’ai une prédilection pour toutes les mythologies, l’egyptologie ancienne, l’angiologie et la démonologie quoi que pour ces deux dernières, elles ne font qu’une.

Ce que je n’aime pas!!!

 

La vulgarité, la suffisance, la présomption, le manque d’hygiène, de savoir vivre, d’humanité, l’hypocrysie.

Le mensonge, la flatterie, les salamalecs, le lèche-cul démesurés, la manipulation.

Je me mets à la hauteur de mon interlocuteur(trice) pour le peu qu’il/elle soit spontanné(e), sincère, entier(e), nature : le manque d’éducation intellectuelle étant dissocié pour moi de la culture. Toutefois, l’écriture abrégée ou « sms » est un manque de respect.

L’on me surnomme « Tigresse » celà laisse une image complète, tant dans le bon que dans le mauvais.

J’invite les gens qui me connaissent à donner leurs impressions en ce qui concerne mes défauts, pour rester juste.

Freya:

Freya est la déesse nordique de la guerre de l’amour et du sexe.

La déesse souffre d’un éternel chagrin d’amour.  Son mari l’a quittée pour partir nul ne sait où.  Freya le pleure souvent, et ses larmes sont alors de l’or le plus pur…  Pour celà, elle vient en aide aux gens souffrant d’un chagrin d’amour, mais ne peut s’aider elle même.

PS: un souci informatique m’empêchant d’accéder à mes images, je vous laisse donc face aux mots, qui n’ont finalement pas besoin d’illustration.

1...1617181920

Le "X" Gratuit |
Bienvenue aux naturistes |
Rejoins moi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pensées intimes d'une fauss...
| Stream SeX
| GangBang Streaming